Pianistes : attention au mal de dos !

with 9 commentaires

Lorsque l’on débute l’apprentissage du piano, on est tellement concentré sur ses mains que l’on oublie de porter son attention sur le reste du corps, le dos notamment. Petit à petit, au fil des mois et des années, les habitudes se créent et s’enracinent. Puis vient un jour où l’on commence à sentir des douleurs dans le dos ou dans le cou. S’assoir au piano devient de plus en plus inconfortable. Jusqu’au jour où jouer plus de cinq minutes devient une torture tant le dos nous fait souffrir.

Souvent à cause d’une mauvaise position assise dans la vie en général, le débutant place progressivement son corps en situation de dysfonctionnement.

Face aux difficultés, il a tendance à se rapprocher du clavier en arrondissant le bas du dos et en se voûtant au niveau des épaules. Les vertèbres concernées sont alors anormalement sollicitées. Bien-sûr, il n’a pas conscience de cette position, toute son attention étant accaparée par ses mains, la partition et la musique… jusqu’à ce que son corps donne l’alerte sous la forme de douleurs dorsales.

 

Mauvaises postures :

Pianiste mauvaise posture

Pianiste mauvaise posture 2

 

La solution : Prendre conscience de son corps.

Si, au final, c’est le doigt qui appuie sur la touche, c’est bien le corps en entier qui positionne la main de façon à obtenir la maîtrise du toucher. Le mouvement en avant du tronc doit donc se faire à partir de l’axe du bassin, le dos restant droit (voir mon article « La bonne posture au piano : Krystian Zimerman« ). Le bénéfice est double : en plus de préserver le dos du pianiste, cette articulation au niveau des hanches permet une puissance de jeu impossible à réaliser en utilisant uniquement les bras et les mains.

Sans contrôle extérieur, il est quasiment impossible de repérer puis de corriger ces dysfonctionnements. Un bon professeur de piano veillera toujours à contrôler la posture de son élève et la rectitude de son dos. Ceux qui apprennent seul, en autodidacte, devront faire preuve d’une grande discipline pour réussir à se contrôler. Néanmoins, ils auront toujours la solution de se filmer régulièrement ou de demander à un proche de vérifier leur posture, sans garantie de réussite…

On devrait être très attentif à contrôler le dos des enfants débutants.

En effet, on ne sait jamais si l’enfant se découvrira à l’avenir une passion pour le piano en s’orientant vers une pratique musicale intensive. Dans ce cas, si la posture de départ est mauvaise, il risque fort d’avoir de gros problèmes physiques en devenant adulte. Durant ma carrière, j’ai fréquemment rencontré dans les conservatoires des élèves de haut niveau dans ce cas !

Rappelez-vous qu’il est toujours plus facile d’intégrer des gestes corrects dès le départ que de corriger de mauvaises habitudes installées depuis plusieurs mois où plusieurs années.

 

Bonne posture :

Pianiste bonne posture

 

Un dernier conseil : dans la vie en général, lorsque vous vous asseyez, évitez le plus souvent possible de vous caler au fond du siège, mais placez-vous plutôt sur le bord. Cela permettra à votre dos de rester droit. De même, lorsque vous marchez, prenez conscience de votre dos en évitant de marcher voûté. Mettez les épaules en arrière et votre buste en avant.

 

Ressentez-vous des douleurs en jouant du piano ?

Laissez un commentaire ci-dessous.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (12 votes cast)
Pianistes : attention au mal de dos !, 4.5 out of 5 based on 12 ratings
Pianistes : attention au mal de dos !
4.44 (88.89%) 18 votes

Comments

comments

9 réponses

  1. Serge
    | Répondre

    Je suis autodidacte depuis 5 ans, et j’ai effectivement des douleurs dorsales, sur un terrain favorable puisque opéré il y a peu de temps de ma quatrième hernie discale. Après la lecture de votre article, je me suis installé à mon piano, pour voir… Quelle ne fut pas ma surprise de constater que j’étais vraiment dans la mauvaise position. Je vais rectifier cette position immédiatement tout en vous remerciant infiniment ! Merci Barbara !

  2. Gael
    | Répondre

    30 ans de piano avec le dos courbé… j’en ai pris conscience depuis que je me filme. Super dur à corriger maintenant !

    Cela dit, je n’en souffre pas spécialement. Je dirais même que je ressens parfois le besoin de me rapprocher du piano pour vivre mon interprétation. A l’instar, toutes proportions gardées, de quelques pianistes de renom (Glenn Gould, Giovanni Mirabassi, Gonzales…) qui ne sont pas franchement des modèles de rectitude :)

    • Barbara
      | Répondre

      Les pianistes de jazz et de variété ne nous parlent pas souvent de leurs problèmes de dos, mais j’imagine que si leur posture est mauvaise et si ils jouent plusieurs heures par jour, alors leur corps doit les rappeler à l’ordre assez souvent. Quant à Glenn Gould, il s’est auto-détruit et est mort assez jeune… Conclusion : à moins d’être masochiste, il faut aimer son corps et le préserver !

  3. Philippe
    | Répondre

    bonjour, question a ce sujet, comment doit on régler la hauteur du banc afin d avoir la bonne position, notamment coudes/ avant bras/mains pour jouer avec aisance , sans crispation ni fatigue ?
    ( votre blog est particulièrement intéressant, continuez à donner des  » truc » pratiques afin de progresser ;-)

    • Barbara
      | Répondre

      Bonjour Philippe,
      Oui !! Bien-sûr, il faut régler la banquette : en hauteur et à bonne distance du piano. A bientôt.

  4. philippe
    | Répondre

    oui, mais justement, y a -t-il une hauteur particulière à adopter et un écartement du banc par rapport au piano afin de jouer avec aisance sans crispation ni mal de dos? Bonne journée.

    • Barbara
      | Répondre

      Philippe,
      Avec le dos bien droit, réglez votre banquette de façon à ce que les coudes soient un peu au-dessus du clavier (en hauteur) et les mains au-dessus du touches. Regardez la vidéo de K. Zimmerman ! A bientôt.

  5. Aristide
    | Répondre

    Salut,
    j’adore piano depuis mon enfance mais je n’ai jamais eu l’occasion d’en faire et je comptais m’y lancer en début d’année prochaine. Je crois que les conseils que vous donnez dans cette article me seront d’une grande utilité.
    Merci

  6. Marie-Cécile
    | Répondre

    Article simple et clair ! Ce sujet est si important ! Oui de grands noms ont eu des positions bien éloignée de cela, mais à quel prix ? N’oublions pas que c’est le corps qui joue. Sans lui, nous ne pourrions jouer ! C’est une évidence mais on a trop souvent tendance à oublier les évidences.

Répondre