Livre: « La société des jeunes pianistes » de Ketil Bjørnstad

with Un commentaire

Sté des jeunes pianistes

Ketil Bjørnstad 

La société des jeunes pianistes

Prix des lecteurs du Livre de Poche 2008

 

 

Roman autour de l’univers du piano

 

 

 

Ce magnifique roman initiatique nous propulse en Norvège, à la fin des années 60, dans l’univers d’un groupe de jeunes pianistes étudiant à Oslo. Suite à la disparition tragique de sa mère adorée, le narrateur, Askel Vinding, âgé de 15 ans, quitte le lycée pour se consacrer avec passion à la réalisation de son rêve : devenir pianiste. Encombré par les problèmes de son père et de sa sœur, il décide de vivre seul  afin de gagner le concours du Jeune Maestro. Il fait alors la rencontre d’autres candidats qui deviendront ses amis, mais aussi ses rivaux, notamment la jeune virtuose Anja dont il deviendra fou amoureux.

Mon avis

Avec La Société des jeunes pianistes, le Norvégien Ketil Bjørnstad signe un récit fluide et poignant sur les affres de l’adolescence et les coulisses de l’univers impitoyable des concours de musique. Par petites touches, il raconte le parcours d’Askel, semé d’embûches et de déceptions amoureuses, sa quête acharnée de la perfection, mais aussi ses moments de grâce lorsqu’il sent Chopin ou Debussy s’envoler sous ses doigts.

Il est cependant un autre personnage omniprésent dans le roman. Je veux parler de la musique. Et c’est tout l’autre intérêt de ce livre que de nous donner envie d’écouter ou de réécouter toutes ces œuvres et ces artistes.

L’auteur

Ketil Bjørnstad sait de quoi il parle lorsqu’il évoque Brahms, Debussy, Chopin, Grieg, Schubert ou bien Daniel Barenboïm, Claudio Arrau ou Glenn Gould. Il le sait car il est lui-même pianiste de haut niveau et compositeur. En fait, ce récit est en grande partie autobiographique, K. Bjørnstad ayant fait ses études musicales à Oslo et remporté, à l’âge de quatorze ans, le Grand concours des jeunes pianistes d’Oslo.

Avec un talent indéniable, Ketil Bjørnstad nous conte ici une histoire où il est question de deuil, d’amour, de peur, de rivalité, de quête du devenir et de musique.

Nul besoin d’être mélomane ou pianiste pour lire avec plaisir ce beau et très fort roman au charme nordique.

Critique par Gilles

Pour en savoir plus, cliquez ici : La Société des Jeunes Pianistes

 

Donnez votre avis sur ce livre en laissant un commentaire ci-dessous.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Livre: "La société des jeunes pianistes" de Ketil Bjørnstad, 5.0 out of 5 based on 1 rating
Evaluez cet article

Comments

comments

Une réponse

  1. Marc
    | Répondre

    Excellent livre qui a reçu une suite avec « L’appel de la rivière » puis « Fugue d’hiver ». Les deux premiers sont disponibles en livres de poche, le troisième sortira d’ici fin 2016 sous ce format.

    Une ambiance effectivement nordique dans ce récit, mais beaucoup de charme.

Répondre